Albert-Ludwigs-Universität Freiburg | Séminaire d'études romanes
Prof. Rolf Kailuweit
Linguistique et sciences des médias et de la communication, études romanes
Vous vous trouvez actuellement > Recherche > Sciences des médias

Science des médias

Le deuxième groupe de sujets d'étude est davantage orienté vers les sciences des medias et les sciences culturelles. Les phénomènes de transcription entre l'écrit et l'oral peuvent être regroupés sous le terme de transcription. Dans l'approche de Ludwig Jäger, ce terme de transcription peut se comprendre comme un processus de dé- et recontextualisation, et possède également un caractère d'intermédialité. Cette méthode me semble pourtant peu servir la construction d'une sémantique sociale au sens où l'entend Jäger. Elle décrit davantage une oscillation entre des pratiques culturelles hétérogènes reconnaissables dans la transcription comme prétranscrits et transcrits (Prä- und Transkripte). Mon objectif est alors d'analyser ce type de phénomène dans différents domaines.

Mon premier projet porte sur la formation d'un espace linguistique et culturel dans la région du Rio de la Plata. Ce projet cherche à retracer l'influence de l'immigration italienne de masse sur la culture autochtone hispano-créole, qui était placée sous l'hégémonie du français. Sous l'influence des médias est apparu un argot : le lunfardo, et, on observe également l'apparition d'un phénomène culturel de rang mondial : le tango. En coopération avec Stefan Pfänder, je me propose d'étudier le phénomène que constitue le tango dans sa signification pour le théâtre de la région du Rio de la Plata.

En tant que chercheur au FRIAS (Internal Fellow), je me consacre à l'étude du contraste dans la représentation de l'immigration dans les pièces de théâtre ainsi que dans les manuels scolaires. On mentionnera que Kathrin Engel rédige une thèse de doctorat sur le cocoliche et sa fonction en tant que variété d'une oralité fictive.

Le deuxième domaine de recherche porte sur le contact linguistique en Corse. Le corse, historiquement un dialecte italien, va devenir une langue de culture et va perdre en même temps ses locuteurs natifs. Il est enseigné de plus en plus comme langue seconde dans les écoles et il est présent dans les médias. Il en résulte des variétés de langues de contact franco-corse. On retiendra ici la thèse de doctorat sur les revues culturelles corses au début du 20ème siècle de Philippe Metzger.

Des contacts sont établis aussi bien en Argentine qu'en Corse, et parmi eux je retiendrai les collaborations avec le linguiste Salvio Martín Menéndez (Buenos Aires), la spécialiste d'italien et des sciences de l'éducation, Valeria Sardi (La Plata) ainsi que les sociolinguistes corses Jean Chiorboli et Jean-Marie Comiti.

Pour l'ensemble de ces projets, la dimension supra-linguistique joue un rôle central. Autour de 1900, dans la région de La Plata, on rencontre à la fois l'espagnol, l'italien et le français ; en Corse, on trouve le français et la langue corse (comme partie de l'italophonie au sens large). Dans les trois langues romanes, je voudrais prendre en considération deux autres phénomènes de transition entre l'oral et l'écrit : d'une part, l'homélie de la contre-réforme jusqu'au 18ème siècle qui assure la transition entre l'écriture conceptuelle et le langage parlé, d'autre part l'usage linguistique dans les nouveaux médias qui permet une communication quasi immédiate, bien que basée sur l'écrit.